• Hey Hey Hey

    Je vous présente aujourd'hui Néachronical le tome 1 "Memento mori" de Jean Vigne. Et je suis mitigée.

    C'est l'histoire de Néa, ado difficile de 15 ans. Après avoir fait le mur, elle se réveille dans un marais au milieu des bois avec aucun souvenir de comment elle est arrivée là. Quand elle rentre chez elle, ses parents n'en croient pas leurs yeux : elle a en fait disparue 5 ans. Alors qu'elle doit digérer cette information et s'habituer à sa nouvelle apparence, Néa se rend compte qu'elle est revenue différente et semble avoir des pouvoirs étranges. Elle veut tout faire pour comprendre ce qui lui est arrivé.

    J'ai lu : le tome 1 de Néachronical "Memento mori"

    (+1 pour la couverture)

    L'intrigue me plaisait réellement et j'avais très envie de savoir ce qui était arrivé à Néa pendant 5 ans sans qu'elle s'en souvienne. Mais j''ai eu beaucoup de mal à finir cette lecture. Quasi 2 mois pour un livre de 300 pages. L'explication est simple : j'ai détesté le style de l'auteur.

    Je n'ai pas compris à quoi il jouait. J'ai trouvé qu'à certains moment, l'histoire avançait au ralenti mais ce n'est pas ce qui m'a le plus gênée, ce sont les dialogues. Complètement absurdes. L'histoire se déroule plus ou moins de nos jours (on y parle de Facebook) mais les personnages utilisent un langage d'une autre époque (voire même d'un autre monde). J'ai deux exemples qui m'ont particulièrement "choquée". Tout d'abord Néa (qui est sensée être une ado de 15 ans et parle parfois comme une kikou lol) parle à un garçon en l'appelant "mon mignon". Genre "on se retrouve tout à l'heure, MON MIGNON".WTF ? Mais qui dit un truc pareil ? Surtout à 15 ans ?! Alors que Jean Vigne essaie de nous faire croire que Néa est vraiment trop cool et trop in dans tous le livre, il lui fait dire ça !
    L'autre exemple vient de la bouche d'un des méchants de l'histoire, il s'adresse à Néa et dit : "Meurs, catin !". Crédibilité zéro. Non mais allo ? Un mec veut me tuer et me dit "Meurs, catin" je ne suis pas sure que je vais retenir mon fou rire. Ce ne sont que deux exemples parmi tant d'autres. Peut-être que certains trouveront que j'exagère et que ça n'a pas eu d'importance pour eux. Mais moi, ça m'a carrément refroidie. L'ambiance est noire et glauque et ce qui est arrivé à Néa est horrible. Alors quand un personnage parle et sort quelque chose que jamais personne ne dirait, toute l'atmosphère implantée par l'auteur tombe en miette ! Je n’arrêtais pas de lever les yeux au ciel lors des dialogues au point de ne plus avoir trop envie de continuer. C'est vraiment dommage.

    Bref , passons à un autre point : Néa, elle-même. L'auteur voulait surement rendre son héroïne "cool et rebelle" mais tout ce qu'il a réussi à faire selon moi, c'est la rendre insupportable, insolente, débile et à coté de la plaque. Elle avait les réactions les plus bizarres de la terre. Et j'ai trouvé que tout ce qui concernait son retour après 5 ans était irréaliste. Dans le sens où une jeune fille réapparaît comme si de rien n'était et ni les policiers, ni les médecins, ni la presse ne semblent s'y intéresser. Néa va à peine être interrogée et n'ira tout simplement pas à l’hôpital se faire ausculter. Et tout le monde est ok avec ça. Deal with it comme on dit. On l'ennuie à peine (alors que bon, 5 ans c'est pas rien !) et Néa trouve encore le moyen d'être excéder. 
    En plus de Néa, on fait la connaissance d'une autre "victime" Juliette. J'ai beaucoup plus accroché à elle qui bien que courageuse n'est pas une tête brûlée comme Néa. Plus mature, plus réfléchie, elle est deux fois plus attachante et son sort nous importe vite plus que celui de Néa.

    La fin du roman m'a particulièrement déçue. Le style est fantastique, les pouvoirs de Néa sont fous mais alors la fin,... Jean Vigne s'est lâché et amène ses lecteurs dans un délire énorme. Malheureusement, j'ai du rater le train parce que j'ai trouvé que c'était juste trop. Je ne peux malheureusement pas en dire plus sans spoiler :(

    J'ai beaucoup critiqué ce premier tome mais je dois aussi vous avouer que l'histoire en elle-même m'a beaucoup plu. Pendant toute ma lecture, je n'avais qu'une envie: savoir ce qui était arrivé à Néa. Pour le suspense, l'auteur à réussi son coup. Et quand on apprend enfin, on ne peut pas être déçu, juste horrifié pour elle. C'est une histoire très noire et très glauque comme je le disais précédemment. Je regrette juste de ne pas avoir accroché au style décalé qu'emprunte l'auteur, peut-être pour rendre plus légère son oeuvre. S'il n'y avait pas cela, j'aurais surement déjà lu le deuxième tome.


     

    Des bisous


    votre commentaire
  • Hey hey hey

    Autre lecture d'août : "Phobos", le tome 1 de Victor Dixen.

    L'histoire: Léonor fait partie des 12 jeunes participant à "Genesis", une toute nouvelle télé réalité un peu spéciale. En effet, 6 filles et 6 garçons devront se séduire ... dans l'espace en vue de créer la première colonie humaine sur Mars. Chaque semaine durant leur voyage jusqu'à la planète rouge, les candidats pourront choisir un participant du sexe opposé pour une sorte de speed dating de 6 minutes. A leur arrivée, ils devront choisir l'élu de leur coeur et commencer leur nouvelle vie. Cependant, Léonor a un drôle de pressentiment avant d'embarquer. Et si elle avait vu juste ?

    Phobos

    (Très belle couverture soit dit en passant)

    Cette sorte de Love Story spatiale m'a littéralement scotchée. J'ai adoré. Je suis entrée directement dans l'histoire pour ne plus en ressortir avant la dernière page. Le rythme est excellent, moi qui avait peur que leur voyage paraisse trop long. L'auteur a eu la très bonne idée d'alterner les angles et les protagonistes à chaque chapitre: un coup, on suit Léonor et les autres filles, un coup, on est de retour sur Terre avec l'équipe de production, un coup, c'est ... Ah, je vais quand même pas tout vous dire :D

    Pas le temps de s'ennuyer. De plus, Victor Dixen amène très rapidement des réponses aux questions qu'on se pose. MERCI ! J'en peux plus des intrigues qui tirent en longueur pendant 5 chapitres. 

    Les personnages, même si certains sont beaucoup plus mis en avant, sont attachants. On apprend vite que les 12 n'ont pas été choisi au hasard et ça les rend encore plus intéressants. Les speed dating ont été mes passages favoris. Les candidats m'ont amusée et j'étais aussi impatiente que le public du livre de suivre le prochain rendez-vous.

    Vous vous en doutez que cette love mission n'est pas ce qu'elle parait. Léonor va découvrir ce que cache réellement la production et va prendre une décision à laquelle je ne m'attendais pas du tout. J'ai été agréablement surprise et contente de ne pas avoir su deviner à l'avance la fin du premier tome.

    Vous l'aurez compris, c'est un coup de coeur. C'est un roman young adult et on n'échappe malheureusement pas au triangle amoureux mais pour moi, le concept est original, je n'ai pas eu l'impression du lire du déjà-vu. J'attends avec hâte le tome 2 et j'espère qu'il me plaire autant !


     

    Des Bisous


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires